La néphrectomie : quand et pourquoi ?

La néphrectomie est une intervention chirurgicale qui consiste à enlever un rein. Cette procédure peut être nécessaire pour traiter plusieurs conditions, telles que le cancer du rein, des kystes rénaux, des traumatismes rénaux graves ou encore des infections rénales.

Les types de néphrectomie

Il existe deux types de néphrectomie : la néphrectomie partielle et la néphrectomie totale.

La néphrectomie partielle, également appelée néphrectomie conservatrice, consiste à enlever uniquement la partie affectée du rein. Cette technique est généralement utilisée pour traiter des tumeurs rénales de petite taille.

La néphrectomie totale, quant à elle, consiste à enlever la totalité du rein. Cette intervention est utilisée dans les cas de cancer du rein avancé ou lorsque le rein ne fonctionne plus.

Déroulement de la néphrectomie

La néphrectomie est une intervention chirurgicale qui nécessite une hospitalisation. Le patient est généralement placé sous anesthésie générale avant l’intervention.

Le chirurgien accède au rein à travers une incision dans l’abdomen ou le flanc. Le rein est ensuite enlevé, et les vaisseaux sanguins et les uretères sont ligaturés.

La durée de l’intervention dépend du type de néphrectomie et de la complexité de la procédure.

Suites opératoires et récupération

Après l’intervention, le patient est surveillé en salle de réveil avant d’être transféré dans une chambre d’hospitalisation. Des douleurs peuvent être ressenties au niveau de la zone opérée, mais des médicaments peuvent être prescrits pour les soulager.

Une fois de retour chez eux, les patients doivent se reposer et éviter les activités physiques intenses pendant plusieurs semaines. Les activités quotidiennes peuvent généralement être reprises après quelques semaines, mais il est important de suivre les instructions du médecin en matière de récupération.

Risques et complications de la néphrectomie

Comme pour toute intervention chirurgicale, la néphrectomie présente des risques et des complications. Les risques les plus courants comprennent les infections, les saignements et les complications liées à l’anesthésie.

Dans de rares cas, des complications plus graves peuvent survenir, telles que des lésions des organes avoisinants, des problèmes de circulation sanguine, des thromboses veineuses profondes ou encore des complications pulmonaires.

Conclusion

La néphrectomie est une intervention chirurgicale importante qui peut être nécessaire pour traiter plusieurs conditions rénales, notamment le cancer du rein. Il existe deux types de néphrectomie : la néphrectomie partielle et la néphrectomie totale.

Bien que la néphrectomie soit une intervention sûre, elle présente des risques et des complications. Il est donc important de bien comprendre les bénéfices et les risques de l’intervention avant de prendre une décision. Notez que la clinique En-Nahda offre également des services post-opératoires pour accompagner le patient dans sa récupération.