Tout savoir sur la lithotritie extra-corporelle (LEC) en urologie

La lithotritie extra-corporelle (LEC) est une technique non-invasive utilisée en urologie pour traiter les calculs rénaux. Elle consiste en l’utilisation d’ondes de choc pour briser les calculs en petits fragments, qui peuvent ensuite être éliminés naturellement par le corps.

La lithotritie extra-corporelle est une méthode efficace pour traiter les calculs rénaux, qui affectent environ 10% de la population. Cette technique présente de nombreux avantages par rapport aux méthodes chirurgicales invasives, notamment une récupération plus rapide et moins de douleur post-opératoire.

Fonctionnement de la lithotritie extra-corporelle 

La LEC se déroule généralement en ambulatoire. Le patient est allongé sur une table de traitement et des ondes de choc sont dirigées vers la région du rein où se trouve le calcul. Les ondes de choc créent des microfractures qui brisent le calcul en petits fragments. Le patient ne ressent généralement qu’une légère douleur ou un inconfort pendant la procédure.

Indications pour la lithotritie extra-corporelle 

La LEC est généralement recommandée pour les calculs rénaux de petite taille, généralement de moins de 2 cm. Elle peut également être utilisée pour traiter les calculs urétéraux de petite taille, mais elle n’est pas toujours la meilleure option en cas de calculs plus importants ou de calculs localisés dans des zones difficiles à atteindre.

Préparation pour la lithotritie extra-corporelle 

Le patient doit être à jeun pendant plusieurs heures avant la procédure, et il doit également éviter de prendre certains médicaments, tels que les anticoagulants, qui pourraient augmenter le risque de saignement. Le médecin pourra également prescrire un traitement antibiotique pour prévenir les infections.

Récupération après la lithotritie extra-corporelle 

Après la procédure, le patient peut rentrer chez lui le jour même et reprendre ses activités normales dans les jours qui suivent. Il est recommandé de boire beaucoup d’eau pour aider à éliminer les fragments de calculs. Des médicaments contre la douleur peuvent être prescrits si nécessaire.

Complications possibles 

Bien que la lithotritie extra-corporelle soit considérée comme sûre, elle peut entraîner certaines complications, telles que des ecchymoses, des douleurs abdominales ou des saignements. Dans de rares cas, la procédure peut ne pas réussir à briser le calcul ou à éliminer tous les fragments, ce qui peut nécessiter une intervention chirurgicale.

Conclusion 

La lithotritie extra-corporelle est une méthode sûre et efficace pour traiter les calculs rénaux et urétéraux de petite taille. Cette technique présente de nombreux avantages par rapport aux méthodes chirurgicales invasives, notamment une récupération plus rapide et moins de douleur post-opératoire. Si vous souffrez de calculs rénaux, parlez-en à votre urologue pour savoir si la lithotritie extra-corporelle pourrait être une option

Nous espérons que cet article vous a été utile pour mieux comprendre la LEC et son fonctionnement. Si vous avez des questions ou des commentaires, n’hésitez pas à nous contacter.